Ludovic Dilmi, le frère second de l'Ultra Marin Raid du Golfe 177 km 2013

Ludovic Dilmi satisfait de sa 2e place

Second en 18h39’43’’, derrière son frère Christian, Ludovic Dilmi demeure malgré tout satisfait de se situer sur la seconde marche du podium et s’avoue enchanter par ce parcours :

« J’ai déjà couru beaucoup de course en France, mais jamais je n’ai vu un parcours aussi beau. Cette découverte fut un réel plaisir. J’ai adoré tous ces chemins parfumée par cette senteur ultra-marine. Egalement, j’ai pu contempler de superbes demeures, dont l’architecture se révèle en harmonie avec l’environnement.

Aussi, j’ai trouvé génial de traversé le Golfe en Zodiac, afin de rejoindre Locmariaquer. Ca m’a permis de recharger les batteries au cœur de la nuit, parce que j’ai profité de ce périple unique, pour m’alimenter. Heureusement, qu’il n’y avait pas de houle.

Sinon, par rapport à l’effort, je n’ai jamais été en mesure de me mêler à la lutte pour la victoire. Et comme tout le monde, je me suis perdu à plusieurs reprises. Il y a eu des problèmes de balisage. Des gens malveillants avaient arraché la rubalise sur 5 km.

 Mais, ça ne change rien au résultat final. Christian était le plus fort aujourd’hui et je trouve normal qu’il gagne. Il n’avait pas à m’attendre, pour que l’on finisse main dans la main. Nous sommes des compétiteurs. Il ne m’avait jamais battu sur un ultra, donc il n’allait pas laisser passer cette opportunité. Ce n’est pas cette fois que j’offrirai la boîte de biscuits de la « Trinitaine » à ma mère, sur laquelle figure la photo de tous les vainqueurs. Cet honneur va revenir à Christian, qui offrira ce coffret en métal à notre mère, qui à 70 ans et qui pratique toujours la course. Ca va lui faire plaisir.

 Maintenant, je vais me reposer, puis je préparerai l’UTMB, où j’aimerais bien intégrer le top 20. Après, si je suis sélectionné aux mondiaux des 100 km, je renoncerai à ce projet. Toutefois, pour l’instant, on ne sait toujours pas si cette course aura lieu. Voilà pourquoi, il faut que je pense une solution de rechange. J’aime toutes les disciplines de l’athlétisme. Ces histoires d’esprit trail, c’est n’importe quoi. Je refuse d’être exclusif et l’on rencontre des gens biens et des idiots dans tous les milieux. Je ne vois pas au nom de quoi certains voudraient que le trail échappe à cette règle » 

 

Le 29 June 2013

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux articles