Conseils de Caroline pour bien courir la nuit

 

 

COURIR DE NUIT

 

La nuit, la perception du relief change et il est plus difficile de distinguer les obstacles d’un parcours technique. Cela demande plus de vigilance et l’analyse constante du terrain et la recherche des balises provoquent une fatigue supplémentaire. Pour l’éviter, il faut s’habituer aux parcours nocturnes et bien s’équiper.

L’entraînement de nuit permet de tester son matériel (lampe frontale) et de se familiariser avec l’obscurité. De nuit, on peut aussi faire une randonnée ou bien du vélo.

Pour une première sortie longue de nuit, il est préférable de choisir un parcours moins technique. Partir à plusieurs est plus rassurant pour une première expérience et permet de profiter d’un éclairage plus important.

 

 

                    

 

 

Avant une sortie nocturne en solitaire, il vaut mieux prévenir un proche du parcours envisagé et se munir d’un téléphone portable. L’utilisation du GPS peut aussi être utile.

Une sortie de longue durée pratiquée la nuit permet de tester l’autonomie des piles. Il faut tout de même s’équiper d’une lampe de secours et de piles de rechange. On peut également en profiter pour vérifier la tenue sur la tête et le confort lié au poids. On peut varier l’orientation du faisceau et contrôler l’intensité en fonction du terrain.

Même s’il est important de bien voir lors d’une sortie nocturne, il est tout aussi recommandé de faire le nécessaire pour être bien vu.

 

Bon entraînement,

Caroline

 

 

                                    

 

 

Le 02 January 2017

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux articles