Les conseils de Caroline, coach du club Ultra Marin

 

ALLURE REGULIERE SUR LE RAID 87KM.

En 2016, sur 902 partants pour le Raid (dont 140 femmes), on comptait 742 arrivants. 102 finishers ont parcouru les 87Km en moins de 10H (dont 6 en moins de 8H). Le premier inscrit 7H18 de course (la première féminine 8H47). 237 athlètes bouclent la course entre 10H et 12H, 312 entre 12H et 15H, et 91 finissent en plus de 15H. On constate couramment une baisse de la vitesse moyenne des coureurs à mi parcours. 1 à 2Km/H de moins en moyenne. Un(e) athlète par exemple qui part avec une vitesse moyenne de 12Km/H, baisse doucement de régime jusqu’à 9,5Km/H et finit la course en un peu plus de 8H. Un(e) autre part avec une vitesse de 11Km/H pour descendre progressivement en dessous des 8Km/H après Noyalo (environ 54e Kilo) et finit en 10H, même constat pour un athlète qui finit en 12H mais qui est parti avec une vitesse supérieure à 9Km/H…La vitesse moyenne baisse, les arrêts se multiplient et sont souvent plus longs avec la fatigue. Rares sont les coureurs qui ont les capacités mentales et physiques pour conserver une vitesse constante durant cet effort de longue durée. La fatigue et les problèmes gastriques ou tendineux peuvent altérer la vitesse, mais une mauvaise gestion de course peut aussi faire des dégâts. L’allure moyenne d’une telle épreuve est souvent inférieure à l’allure modérée conservée pendant les sorties longues. Encore une fois on en tiendra compte en baissant l’intensité des séances d’endurance.

Caroline Guidoni, coach de la section Trail du Club Ultra marin

 

Le 23 March 2017

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux articles